Publicité – Nous croyons en leurs valeurs

Bannière Aurore Market

Quelques retours du potager de balcon

Écrit le 22 février 2021 par Carine


J’ai débuté un potager de balcon orienté nord l’année dernière. Avant tout, il s’agit pour moi d’une expérimentation afin d’être confrontée aux difficultés du jardinage et de voir ce qu’il est possible de faire pousser.

La récolte

Ensuite j’ai fait l’erreur de ne rien peser du tout, donc c’est de l’estimation mais voici un ordre d’idées :

  • 250gr de pommes de terres / pot (soit environ 1kg750), étonnamment c’est ce qui a le mieux réussi (environ 2€50 dans le commerce)
  • 4 à 5 laitues (environ 4 à 5€ dans le commerce)
  • 2 barquettes de framboises (environ 6€ dans le commerce)
  • 2 bottes de radis (environ 3€ dans le commerce)
  • Des graines de petits pois
  • Quelques carottes mais toutes petites
  • Quelques haricots mais pas suffisamment pour que ce soit utile

Les soucis rencontrés

Tout d’abord, plusieurs semis ont été un échec : fraisiers et tomates-cerises. Les fraisiers n’ont jamais montré le bout de leur nez, et les tomates-cerises ont commencé à pousser mais sont restés des « pousses ». Je pense que c’est avant tout un manque de luminosité. A retester cette année !

Très rapidement, mes plantations de radis ont été envahis par des pucerons, et je n’ai pas réussi à les déloger avec du savon noir… J’ai préféré tout enlever pour éviter que ça se propage sur d’autres plantations. Aucune coccinelle à l’horizon.

Ensuite, j’ai constaté un nid de punaises sur mon framboisier, mais cette fois-ci je l’ai vu assez tôt et j’ai pu m’en débarrasser en les attrapant un par un, sur plusieurs jours.

Après, c’est la chaleur qui a mis à mal mes petits pois (en 1 week-end d’absence) et je n’ai pas réussi à rattraper les plans, alors j’ai récupéré les petits pois séchés pour de prochaines plantations.

Enfin, j’avais acheté un plant de tomates-cerises dans une ferme proche de chez moi. Elle a très bien poussé sous les lumières artificielles, mais je l’ai laissé tout le long sous les lumières artificielles. Je pense que c’était une grosse erreur car j’ai fini par sortir mon plant et qu’il a commencé à produire des tomates-cerises. Trop tard pour la saison.

Conclusion

Au final, on peut estimer que le potager m’a « rapporté » 16€ pour un investissement de départ de 200€ (bien sûr, la plupart de l’investissement n’a pas été perdu !). En réalité, il s’agit avant tout des quelques graines que j’ai planté. Mais je préfère préciser, car ce n’est pas avec un potager de balcon qu’on fera des économies. Je trouve que le grand intérêt est d’acquérir des connaissances par la pratique en attendant de disposer d’un jardin.

Mon meilleur « investissement » est le framboisier qui m’a été pratiquement rentable dès la première année. De plus, il a fait de nombreuses repousses mais je n’ai pas réussi à les faire survivre dans un autre pot. Il faut que je me renseigne à ce propos.

Mon temps passé à m’occuper du potager de balcon est très faible (moins d’1h par semaine).

La suite ?

Je souhaite continuer mes essais cette année, mais je vais tenté de faire pousser d’autres petits fruitiers.

Bien que les pommes de terre fonctionnent bien, ce n’est pas très intéressant financièrement et prends trop de place sur le balcon.

Les petits pois poussent bien, mais comment les prévenir des fortes chaleurs alors qu’ils sont déjà à l’ombre ?

De la même manière, les radis et les salades ont très bien poussés, mais comment les protéger des pucerons ? Via une plante qui les attirerait ?

Beaucoup de points sont à apprendre et à expérimenter. Rendez-vous l’année prochaine !

Et vous ? Avez-vous commencé un potager ? Expérimenté de nouvelles choses ?

Une remarque, une question ? Laisse nous un message !

Laisse-nous un petit message !

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

15 − quatre =

Aucun mot doux :(

Il n'y a pas encore de commentaire sur cet article, sois le premier !