Publicité – Nous croyons en leurs valeurs

Bannière Aurore Market

Mon potager d’hiver – Saison 2018

Écrit le 2 février 2019 par Fabien


La fin de l’été et l’arrivée de l’automne sont (trop) souvent les signes d’un arrêt du potager. Le froid, le nombre plus restreint de légumes, les jours qui raccourcissent … les raisons sont nombreuses. Cette année, j’ai pour ma part décidé de me lancer dans un potager d’hiver et de vous le partager !

Avant de commencer, je vous invite à lire l’article sur mon jardin d’été dans lequel je vous expose ma vision du potager.

Potager d’hiver : le choix des graines

Tout comme pour le potager d’été, je souhaite petit à petit produire mes propres graines et limiter leurs achats. S’agissant de ma première année, j’ai cependant acheté mes premières graines et j’ai de nouveau fait le choix de les prendre sur Biau Germe.

Mes critères dans le choix de graines sont assez simples, j’exclue automatiquement toutes les graines F1 (étant donné que je souhaite produire mes propres graines), je sélectionne exclusivement des graines certifiées biologiques et adaptées à mon environnement. Bien que le choix ne soit pas aussi varié que pour l’été, les variétés de légumes et autres plantes sont très nombreuses.

Semis d'hiver potager naturel

Mon choix s’est finalement porté sur :

  • des courges pommes d’or (petites donc idéales pour deux personnes !) dont le semis se fait durant les mois de mai et juin et la récolte entre septembre et octobre,
  • de la chicorée pain de sucre (que cultivait ma grand-mère) qui se sème de mai à juillet et se récolte entre octobre et février,
  • de la chicorée frisée fine de louvier qui dispose d’une large période de semi (d’avril à juillet) et qui se récolte d’octobre à février,
  • du chou de Milan Westlandse Putjes que vous devrez semer en godet d’avril à juillet ou en pleine terre de mai à août, pour une récolte de juillet à décembre.
  • des épinards géants d’hiver qui se sèment d’août à septembre et se récoltent d’octobre à mi- mars.

Mon potager ne me permet malheureusement pas à l’heure actuelle de mettre en place une plus grande variété de légumes mais ça devrait changer prochainement !

Un résultat (très) mitigé

Certains légumes ont très bien poussé, d’autres moins.

Commençons par les succès :

  • Les deux variétés de chicorées se portent bien et poussent correctement, le temps chaud m’a évité toutes attaques de limaces mais limite la croissance des plants à cause du manque de pluie. Si vous n’aimez pas les salades amères, je vous recommande d’éviter toutes les chicorées et de vous tourner vers d’autres variétés. Je ne pense pas récolter mes propres graines pour ces salades.

 

Passons maintenant aux nombreux (petits) ratés :

  • Les choux de Milan ont bien poussé en godet et ont eu, dans un premier temps, une belle croissance en pleine terre. Ils ont malheureusement été attaqués et leurs feuilles ont été mangées. J’ai ainsi perdu 2 plants sur les 5 que j’avais mis en pleine terre (par manque de place je ne pouvais pas en mettre davantage). Les autres, plus costauds, ont survécu à cette attaque et continuent leurs croissances mais ne donneront sans doute pas de légumes cette années.
  • Les courges pommes d’or sont presque toutes sorties, super ! Dans un premier temps en godet sous ma serre puis en pleine terre dès que de la place s’est libérée au potager et que leurs tailles me le permettaient. Mais je pense que je m’y suis pris trop tard et les fruits n’ont pas eu le temps de mûrir, l’année prochaine je les mettrais donc bien plus tôt. La bonne nouvelle étant que j’ai tout de même pu récupérer des graines de mes plants.
  • Pour les épinards géant d’hivers, le résultat est plus mitigé. Les semis qui sont sortis sont devenus de jolis plants mais de nombreuses graines n’ont rien données.

Épinards géants d'hiver

Le paillage

Au vue des températures chaudes de cet été, j’ai tout de suite paillé mes plants afin de conserver un maximum d’humidité dans le sol et de limiter les arrosages. J’ai également volontairement laisser plusieurs plants en place (courgette, salades montées en graines …) afin de faire un maximum d’ombres et protéger les jeunes plants. Durant tout l’hiver et jusqu’au retrait du potager (déménagement oblige), j’ai également laissé une couche de paillage.

La saison 2019 commence avec les premiers semis en intérieur… a très bientôt !

Nous avons le pouvoir de changer le monde, qu’attendons-nous ?

Une remarque, une question ? Laisse nous un message !

Laisse-nous un petit message !

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

4 × quatre =

Aucun mot doux :(

Il n'y a pas encore de commentaire sur cet article, sois le premier !