Publicité – Nous croyons en leurs valeurs

Bannière Aurore Market

Du durable dans ma salle de bains | ECO-DEFIS #17

Écrit le 6 février 2019 par Fabien


Objectif zéro déchet : du durable dans ma salle de bains

Pour ce second défi zéro déchet de l’année, nous allons rester dans la salle de bain. Avant toute chose je vous invite à découvrir, si ce n’est pas déjà fait, notre premier défi de l’année, dans lequel nous passions au savon solide.

Aujourd’hui, nous allons exclure définitivement de notre salle de bains plusieurs produits jetables qui se remplacent très facilement par des objets durables. C’est à la fois économique (sur le long terme) et surtout écologique.

Dites adieux aux rasoirs jetables

Je n’ai jamais trop compris l’intérêt d’avoir des rasoirs jetables, quel gâchis ! En plus, je trouve les rasoirs jetables particulièrement moches…

Pourtant les alternatives sont nombreuses, électriques comme manuelles, et on en trouve pour tous les budgets.

Pour ma part j’ai opté pour un modèle plutôt haut de gamme, vendu par Philémon 1889. Acheté à l’époque à 96€ et actuellement affiché à 89€. Je vous invite à découvrir mon article à ce sujet : Rasoir de sureté Pilémon 1889

Bien sûr, ce genre de rasoir ne rentre pas dans tous les budgets mais cela peut faire un beau cadeau et il existe des alternatives plus abordables comme le modèle de Caliquo à partir de 32,50€ (avec un manche en noyer ou chêne) ou leur modèle en inox à 39€.

Vive les brosses à dent écologique

Brosse à dent zero dechet

Les brosses à dents écologiques sont, il est vrai, plus cher que les modèles classiques tout en plastique. C’est cependant un effort à faire pour la planète et la différence de prix reste tout à faire correcte.

Il existe de nombreuses entreprises qui proposent des modèles recyclables où pour lesquelles seule la tête de la brosse à dent est à changer.

C’est le choix que j’ai fait il y a maintenant un peu plus d’un an avec les Brosses à dents Bioseptyl fabriquées en France. Actuellement à 9,90€ j’ai bien conscience que c’est bien au-dessus d’une brosse à dent classique à base de pétrole. Cependant, par la suite, seule la tête de la brosse à dents sera à changer et elle ne coûte plus que 3,50€. Pour information ce modèle est souvent en vente dans les magasins Biocoop.

Si vous souhaitez aller encore plus loin dans la démarche, la marque Caliquo propose un modèle sur le même concept mais avec une tête de brosse à dents encore plus réduite. Par contre le prix de l’achat initial de la brosse monte et est, à mon sens, exagéré.

Dans le même principe vous avez la marque Lamazuna, dont nous avons testé déjà plusieurs produits, qui propose une brosse à dents dont le manche est à 70% végétal (70% huile de ricin / 30% plastique fabriqué en France) au prix de 7.30€. Par la suite vous n’aurez plus qu’à changer la tête (9.90€ les 3 têtes, au choix souple ou médium).

Les brosses à dents en bambou sont une autre possibilité si la fabrication française n’est pas un critère important pour vous. Les prix varient suivant la marque mais on en trouve aux alentours des 4€. Vérifiez cependant qu’elles soient bien compostables et optez idéalement pour du bambou biologique.

Passez à l’Oriculi !

Non, ce n’est pas un gros mot ! L’oriculi est une alternative durable, écologique et économique aux cotons tiges.

J’utilise un oriculi de chez Lamazuna depuis 2 ans sans ressentir le besoin d’acheter des cotons tiges. Le point négatif réside dans sa fabrication chinoise.

Son prix est quant à lui très abordable car il ne coûte que 4,50€ soit le prix d’une boite de cotons tiges classiques sauf qu’il vous fera de nombreuses années et qu’il est entièrement compostable puisqu’il est produit à partir de bambou. Vous pouvez également trouver des modèles en inox.

Les lingettes démaquillantes

Cette partie s’adresse particulièrement à vous, mesdames. N’achetez plus de cotons démaquillants, bien souvent emballés dans un film plastique et optez plutôt pour les lingettes lavables.

Vous trouverez le lot de 10 à 9,90€ sur le site de Lamazuna. Lavable plus de 300 fois, elles remplaceront de la plus belle des façons les lingettes en cotons et participeront à la réduction de vos déchets.

Les serviettes hygiéniques

En plus de représenter un danger pour la santé avec certaines substances indésirables présentes à l’intérieur, elles produisent un nombre de déchets assez conséquent. Vous pouvez en acheter en tissus ou passer à la cup menstruel. Plusieurs marques en proposent dont le site Dans ma culotte.

Si vous avez quelques talents en couture vous pouvez également vous en fabriquer.

Nous voilà à la fin de ce second défi zéro déchet de l’année. Je vous donne rendez-vous en mars et, promis, on sort de la salle de bain.

Nous avons le pouvoir de changer le monde, qu’attendons-nous ?

Une remarque, une question ? Laisse nous un message !

Laisse-nous un petit message !

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

1 × 5 =

Aucun mot doux :(

Il n'y a pas encore de commentaire sur cet article, sois le premier !