Publicité – Nous croyons en leurs valeurs

Bannière Aurore Market

Too Good To Go | Anti-gaspillage alimentaire

Écrit le 9 juillet 2017 par Aurélie


Too Good to Go est une application dont le but est de lutter contre le gaspillage alimentaire. Nous vous avons déjà présenté l’application Optimiam qui est dans la même logique : mettre en relation les consommateurs et les commerçants qui ont des invendus.

Ils ont lancé un financement participatif en août 2016, financement auquel nous avons participé et qui a atteint son objectif de 12000€. Ils se sont dans un premier temps développés sur Paris, Lille et Bordeaux puis progressivement ils ont élargi à d’autres villes.

Présentation de Too Good To Go

Le fonctionnement de l’application est simple. Il suffit de rechercher par ville ou de se faire géolocaliser pour trouver les commerçants qui participent à cette lutte anti-gaspi. Les pastilles vertes indiquent qu’il reste des produits en stock et les rouges que le stock est épuisé.

too good to go

too good to go

 

En cliquant dessus vous aurez l’indication du nombre de restes ainsi que le prix de base et le prix promotionnel. Il vous suffira d’entrer vos coordonnées bancaires (une fois suffit) ou Paypal (n’a pas fonctionné pour moi – apparemment le commerçant ne l’accepte pas). Afin de sécuriser votre compte, un code à 4 chiffres vous sera demandé et vous devrez le rentrer à chaque commande.

too good to go

too good to go

Une fois la commande passée, vous devez récupérer votre achat aux horaires indiquées par le commerçant.Ce sera à lui de confirmer que vous avez bien récupéré la commande. En cas d’erreur vous aurez un message vous demandant confirmation.

too good to go

too good to go

Mon utilisation

J’ai testé l’application « Too Good To Go » à trois reprises et je vais encore m’en servir car je la trouve vraiment pratique !

La première fois, dans une boulangerie j’ai récupéré deux salades et du pain pour 4€ au lieu de 10€. La vendeuse était vraiment très sympathique et enthousiaste vis à vis de cette application ! J’ai pu choisir ce que je voulais parmi parmi une sélection de produits. Ceci est très appréciable.

La deuxième fois, je n’ai pas pu choisir, la vendeuse a réalisé un colis pour moi. J’ai payé 4€ au lieu de 10€ pour un warp au chèvre, un chausson aux pommes, un pain aux raisins et deux pastéis de nata. Elle nous a conseillé de venir la prochaine fois avec notre propre sac afin de ne pas devoir en payer un. Les produits étaient très bons, même le lendemain.

Enfin, pour la troisième fois j’ai ciblé un restaurant végétarien. J’ai découvert un autre avantage à cette application qui permet de faire de bonnes découvertes ! J’ai pris deux plats à 3€ l’unité au lieu de 8€. Comme indiqué lorsque j’ai passé commande, j’ai apporté mon propre récipient afin de ne pas générer de déchet supplémentaire.

 too good to go

too good to go

too good to go

 

Mon avis sur Too Good To Go

Lucie Basch, fondatrice de Too Good To Go, a tout d’abord développé l’application au Danemark, avant de l’étendre à la Norvège, l’Angleterre, la Suisse, l’Allemagne et la France. Bien que l’application « Too Good To Go » favorise l’économie locale, elle n’a pas un encrage « Made In France ». Certains produits pourront avoir le label « bio » si les commerçants en proposent mais ce n’est pas le but de l’appli qui est vraiment orientée « anti-gaspillage alimentaire » et « zéro déchet » dans la mesure où elle ne souhaite pas créer de déchet supplémentaire.

Si vous souhaitez aider Too Good To Go à se développer, vous pouvez devenir ambassadeur en parlant de l’appli à vos commerçants. Pour cela vous pouvez leur montrer une fiche de présentation.

 

Une remarque, une question ? Laisse nous un message !
13 commentaires

Laisse-nous un petit message !

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

2 × 4 =

Vos mots doux

  • Sylvie IMBEAUX dit :

    J’ai pas de code à 4 chiffres, Comment faire ?
    La premiere commande s’est faite sans ce code..

    • Aurélie dit :

      Bonjour, ils ont peut-être modifié leur système. Il est maintenant possible de payer par PayPal également. Je vous apporterai plus d’informations lors de ma prochaine commande 🙂
      Bonne journée,

  • Léonord dit :

    Too bad to go, ou too good to be true, je ne renouvellerai pas l’expérience. 20 KM, soit 2KG260 d’émission de CO2 pour 1 sandwich et un pain au chocolat, alors qu’il était 19H59, que l’enseigne fermait à 20H00, et qu’il restait pas mal de choses invendues. J’en déduis que les invendus du jour seront remis en vente le lendemain ou jetés, en quel cas ce n’est pas de la lutte contre le gaspillage alimentaire, mais de la vente déguisée, ou tout simplement du gaspillage alimentaire. Cette application n’est donc que pure business qui fait du cash sous couvert d’une fausse bonne intention. C’est habile, il fallait y penser : surfer sur la mode de l' »économie responsable » qui pourrait « sauver la planète ». Dorénavant, si je souhaite lutter contre le gaspillage alimentaire, j’achèterai en grande surface des produits alimentaires en promotion car arrivés proches de la DLC. Cette application nous vend l’idée du gagnant-gagnant alors que le concept n’est que pure marketing, avec les vrais gagnants d’un côté, et nous les pigeons, de l’autre. Un concept hypocrite pour écolos bobos, une version chic des restaus du coeur, à une exception près, et pas des moindres : ce n’est pas gratuit, et à moins d’avoir la chance de tomber sur un panier correct dans une enseigne près de chez soi, on y laisse des plumes, pendant que les enseignes référencées bénéficient d’une publicité à moindre coût.

  • Driss dit :

    Super appli…reste a ne pas transformer une bonne idee en arnaque…je viens recuperer un cageot de fuits et legumes pourris.4euros
    Je vous.mets une photo c eloquent