Publicité – Nous croyons en leurs valeurs

Bannière Aurore Market

Culotte menstruelle So’Cup, confortable et sans fuite !

Écrit le 20 avril 2019 par Carine


So’Cup est une entreprise française qui s’est fait connaître par la vente de cup menstruelle fabriquée en France et de son stérilisateur. C’est en cherchant des culottes menstruelles de fabrication française que j’ai redécouvert la marque. A ce moment là, les culottes étaient encore en précommande ! En plus de leur origine française, elles ne manquent pas d’éloge… Fabriquée en coton biologique et certifiée Oeko-Tex 100, cette culotte a tout d’une grande !

Et pour un petit prix, puisqu’elle s’aligne sur la marque bien connue Fempo, dont les ateliers de confection sont en France et en Tunisie, entre 30 et 35€. Moins cher que les culottes Plim, qui elles se situent dans une fourchette de 43-46€. La différence n’est pas négligeable puisque pour 3 achetés, cela ferait 101€ pour le premier cas, et 132€ dans le second.

Eh psst, on vous réserve un petit code promo à la fin de l’article !

So’Cup peut se permettre de si petits prix en diminuant au maximum les marges afin de permettre à toutes les femmes de s’équiper de protections périodiques. Bien entendu, le prix ne fait pas tout. C’est pourquoi j’ai attendu de les tester pour mieux vous en parler. Et quelle belle surprise !

Les culottes So’Cup

Les finitions

Lorsque j’ai ouvert la boîte contenant les culottes menstruelles, j’ai été très surprise par la finition des culottes, qui sont toutes contrôlées avant l’envoi. Les broderies sont jolies et bien finies, tout comme les coutures qui ne montrent aucune imperfection. Le logo So’Cup que je craignais trop envahissant, est finalement plus discret que ce que je pensais, même si j’aurais préféré son absence.

Le confort

Sans attendre mes périodes, je les ai essayées dès réception. Elles sont toutes douces et comme précisé au point précédent, on ressent la finition. Ou plutôt, elles sont si confortables qu’on oublie qu’on les porte ! Celle de nuit est un peu plus épaisse et on sent davantage l’épaisseur si on y fait attention, mais ça ne fait pas d’effet « couche ».

Note : la culotte de nuit est à droite sur cette photo. La couche protectrice est un peu plus épaisse et monte davantage à l’arrière.

La confiance

A travers mon travail, je fais de la manutention et je travaille quasiment sans interruption jusqu’à 10h par jour. De plus, il est difficile de s’éclipser pour aller vérifier qu’il n’y ait pas de fuite et changer si nécessaire de protections. La garantie des 12h sans fuite a été un facteur primordial dans mon achat, et je n’en suis pas déçue ! J’ai des règles moyennes à légères suivant les périodes (soit 2 à 3 serviettes hygiéniques par jour avant) et j’ai bien remarqué que la culotte pouvait absorber bien plus ! Il suffit déjà de voir le poids et l’épaisseur qu’elle prend lorsqu’on la lave : il y a de la capacité de stockage ! 🙂

Aujourd’hui j’ai pleinement confiance en ces culottes que je combinerai certainement avec quelques protèges-slips pour l’avant et l’après règles.

 

Mon avis

Le passage à la cup n’était pas une solution qui me plaisait. Déjà, d’un point de vue psychologique, me balader avec un tampon ou une cup dans mon vagin ne me plaisait guère ! Mais c’était aussi en raison des potentiels problèmes de santé comme la SCT (Syndrome du Choc Toxique) et l’augmentation du risque d’endométriose. Bref, beaucoup de points négatifs pour une solution. Pas convaincue non plus par les serviettes hygiéniques lavables, que je ne trouve ni pratique, ni confortable, j’en suis donc restée à la serviette hygiénique jetable en attendant une meilleure solution. Et c’est chose faite !

Fini les produits toxiques au contact de notre peau et de nos parties intimes. Fini, le scotch qui tient mal à la culotte et qui nous colle aux fesses ! Fini la protection qui dépasse de la culotte quand on va chez le médecin ! Fini les stocks à refaire et les mauvaises surprises la nuit !

J’ai adopté la culotte menstruelle !

Quel confort, et quelle praticité. Même s’il faut la laver, cela ne me dérange pas. Pour notre santé, notre confort et l’environnement, c’est vraiment la protection que je recommanderais à toutes les femmes.

Pas de mauvaise surprise, pas de fuite, pas de rupture de stock et une belle finition qui fait passer cette culotte pour une culotte classique, quel plaisir.

Quelques points négatifs

Je n’en ai pas concernant la marque So’Cup que je trouve excellente, mais j’ai retenu quelques points négatifs de la culotte menstruelle :

  • On ne peut pas nager avec (ou alors, on prend le risque que ça devienne une couche en absorbant toute l’eau de la mer ! 😀 ).
  • Il faut prendre 5/10 minutes à chaque lavage, ce qui peut en rebuter quelques unes.
  • Çela représente un certain coût d’investissement, qui n’est amorti qu’au bout d’un an par culotte. Donc 3 ans pour 3 culottes.

Méthode de lavage

Pour ma part, je rince à l’eau froide puis je la lave à la main (ce qui me prend une dizaine de minutes) et je la laisse sécher environ 1 journée (plus épaisse qu’une classique, il faut aussi plus de temps). A la fin du cycle, je les rince toutes à l’eau froide et hop, à la machine ! Elles seront prêtes pour le mois suivant.

La cerise sur le gâteau : le code promo !

Comme promis, voici un petit code promo en plus pour vous ! 10% applicable sur votre commande chez So’Cup avec le code LESBONNESPOIRES10 , ce qui vous ferait les 2 culottes jour + 1 culotte nuit à 90€90 frais de port inclus ! Alors qui dit mieux ? 🙂

 

Une remarque, une question ? Laisse nous un message !
1 commentaire

Laisse-nous un petit message !

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

onze + 20 =

Vos mots doux

  • Lacour dit :

    Bonjour, personnellement très très déçue par les culottes so cup! Encore aujourd’hui j’en portais une et au bout de 4 heures, pantalon et chaise tachée. Je suis dégoûtée vu le prix!!
    Et ne parlons pas de la nuit, une cata!!
    J’ai commandé d’autres culottes d’une autre marque, je croise les doigts pour que celle-ci soient efficaces