Serviettes hygiéniques, les yeux fermés ?

Écrit le 24 février 2016 par Aurélie

S’il y a bien un produit sur lequel je ne me serais pas poser de questions, c’est bien les serviettes hygiéniques ! Étant un produit d’hygiène incontournable, je ne pensais pas être surprise de la composition… Enfin, composition, c’est vite dit !

Composition où es tu ?

Si vous lisez bien les emballages, la composition des produits n’est pas présente ! Par contre celle de l’emballage oui… utilité ?

Une pétition a, d’ailleurs, été lancée par Mélanie DOERFLINGER afin de rendre visible la composition des tampons de la marque Tampax.

Or après m’être renseignée, j’ai constaté que certaines serviettes contenaient du chlore, du formaldéhyde, des parfums ou des colorants… et que, tout cela en contact d’une zone particulièrement sensible, peut provoquer des démangeaisons, des irritations, des problèmes de fertilités ou même le syndrome de choc toxique (pour les tampons).

Pour revenir sur le chlore, qui est utilisé pour blanchir les serviettes ou les tampons, il réagit avec la viscose et conduit à la formation d’une substance très toxique : la dioxine. Même si elle est présente à l’état de traces, elle entre tout de même en contact avec la peau et elle peut provoquer des dysfonctionnements ovariens, une fertilité amoindrie, l’incapacité à mener une grossesse à terme ou des changements hormonaux. Elle est, d’ailleurs, considérée par l’Organisation Mondiale de la Santé comme une substance cancérigène.

Des alternatives aux serviettes hygiéniques

Heureusement quelques marques comme Natracare ou Organyc utilisent du coton non chloré pour remplacer le plastique, et n’y a pas d’ingrédients de synthèse ou de parfum. Par contre, il est possible de trouver quelques traces de pesticides qui seraient du à une contamination des champs de coton [60 millions de consommateurs (Mars 2016)]. Mais bon cela reste bien mieux ! Sauf le prix ! Après pour faire des économies de ce côté là, deux méthodes existent :

  • Les serviettes hygiéniques lavables comme la marque PLIM. Elles sont en coton biologique, il existe plusieurs tailles.
  • Les coupes menstruelles qui sont faites en silicone médical (non allergène).

En outre de coûter beaucoup moins cher sur la durée, c’est également beaucoup plus écologique et plus besoin d’aller en acheter ! Il ne faut pas oublier que les serviettes hygiéniques jetables sont apparues au début du 20eme siècle et les tampons dans les années 30, auparavant on lavait !

Sources

  • Que choisir – Oct. 2015 – N°540.
  • 60 millions de consommateur – Sept. 2015 – N°507.
  • 60 millions de consommateur – Mars 2016 – Alerte sur les tampons et protections féminines. N°513
  • On n’est plus des pigeons ! – De quoi sont fait les tampons et les serviettes hygiéniques ? [Vidéo]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Sécurité anti-spam *