Les plantes dépolluantes | G. Chaudet & A. Boixière

Écrit le 5 novembre 2016 par Aurélie les plantes dépolluantes

J’ai croisé ce livre sur un marché en Bretagne. Cela faisait quelques temps que je me questionnais autour des plantes dépolluantes, j’ai donc craqué et je l’ai acheté d’occasion (comme à mon habitude). Le titre complet du livre est « Les plantes dépolluantes. Purifier l’air de la maison ou du bureau avec des plantes ». Il est co-écrit par Genevière Chaudet et Ariane Boixière.

Sommaire

Le source est bien détaillée, voici ci-dessous les principales catégories :

  • Avant propos
  • Les recherches sur la qualité de l’air intérieur
  • Les polluants de l’air intérieur dans l’habitat
  • Une aide à la lutte contre la pollution de l’air intérieur : la bioépuration
  • La dépollution par les plantes pièce par pièce
  • Portait : mes plantes dépolluantes de A à Z
  • Tableau récapitulant les capacités des plantes à absorber les polluants de l’air intérieur
  • Bibliographie
  • Carnet d’adresse internet
  • Index

Cet ouvrage vous explique les principales sources de pollution intérieure comme les composés organiques volatils.

La partie sur « la dépollution des plantes pièce par pièce » explique les sources de pollution dans chaque pièce. Elle donne aussi ensuite des propositions de plantes d’intérieur adaptées selon les besoins. Pour chaque pièce de la maison (chambre, salle de bain, séjour, atelier…), un tableau récapitulatif explique les plantes les plus importantes pour chaque lieu.

La partie suivante détaille la localisation, les atouts, les besoins, l’entretien et l’arrosage pour chaque plante. Ainsi, même si on n’a pas spécialement la main verte (comme moi par exemple), il est facile de cibler en priorité les plantes qui vont demander moins d’entretien. 38 plantes sont présentes.

Enfin, un super tableau synthétise les capacités des plantes à absorber les polluants de l’air intérieur. Des étoiles sont attribuées à chaque plante selon leurs capacités absorption (benzène, trichloréthylène, xylène, formaldéhyde, ammoniac, toluène…).

les plantes dépolluantes

Quatrième de couverture « Les plantes dépolluantes »

« L’air intérieur des bâtiments dans lesquels nous vivons est plus pollué que nous ne le pensons. En effet, les matériaux utilisés dans l’aménagement puis l’entretien de nos lieux d’habitation ou de travail émettent souvent des substances nocives pour notre santé : composés organiques volatils (COV) ou autres composants chimiques tels que xylène, benzène, toluène, formaldéhyde… Or, fondées sur les recherches de la NASA. de nombreuses études ont démontré l’efficacité de certaines plantes à purifier et régénérer l’air.

Les amoureux des plantes d’intérieur se réjouiront ainsi d’apprendre que nombre d’entre elles ont des pouvoirs dépolluants.

Ce livre propose une sélection de 38 plantes reconnues pour leurs aptitudes à épurer l’air. Pour chaque pièce de la maison, vous trouverez un choix de végétaux adapté pour lutter contre les polluants susceptibles d’y être présents.

Vous aurez bientôt à cœur d’adopter certaines de ces plantes, car elles ne contribuent pas seulement à agrémenter notre cadre de vie mais elles ont des effets bénéfiques sur notre santé en assainissant l’air ambiant ».

Informations sur les auteurs

Paysagiste d’intérieur, Geneviève Chaudet est à l’origine de l’association Plant’airpur, dont l’objectif est de promouvoir l’utilisation des plantes dans la purification de l’air intérieur de nos bâtiments.

Ariane Boixière est journaliste, passionnée par la nature.

les plantes dépolluantes

Mon avis

Tout est bien expliqué et facile à comprendre. Il est en couleur et les indications importantes sont notées en gras ou encadrées. Ainsi, on n’est pas obligé de tout lire pour savoir l’essentiel. Je le trouve pertinent car on à la fois des indications sur les sources de pollution intérieure, sur les plantes à privilégier et sur leur entretien. De ce fait, il n’est pas utile de se documenter sur un autre ouvrage pour bien entretenir la plante.

Si je l’ai acheté et si je vous le conseille c’est parce qu’il est important d’avoir un air sain chez soi. Or on a trop tendance à laisser les fenêtres fermées, surtout en hiver, alors qu’il faudrait aérer environ 15 minutes par jour pour renouveler l’air et supprimer les substances toxiques.

Et vous, avez-vous lu « les plantes dépolluantes » ?


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Sécurité anti-spam *